3

Le grand Coeur

Posté par Patricia le 30 oct 2014 dans Lecture

Je viens de terminer le roman « Le grand Coeur », un beau livre sur l’histoire de Jacques Coeur, Argentier du roi Charles VII…

Le grand Coeur – Jean-Christophe Rufin :

Dans la chaleur d’une île grecque, un homme se cache pour échapper à ses poursuivants. Il évoque sa vie et tente de démêler l’écheveau de son incroyable destin. Fils d’un modeste pelletier, il est devenu l’homme le plus riche de France. Il a permis à Charles VII de terminer la Guerre de Cent ans. Il a changé le regard sur l’Orient, accompagnant le passage des Croisades au commerce, de la conquête à l’échange. Comme le palais auquel il a laissé son nom, château médiéval d’un côté et palais renaissance de l’autre, c’est un être à deux faces. Il a voyagé à travers tout le monde connu, aussi à l’aise dans la familiarité du pape que dans les plus humbles maisons. Parmi tous les attachements de sa vie, le plus bouleversant fut celui qui le lia à Agnès Sorel, la Dame de Beauté, première favorite royale de l’Histoire de France, disparue à vingt-quatre ans. Au faîte de sa gloire, il a connu la chute, le dénuement, la torture puis, de nouveau, la liberté et la fortune. Cet homme, c’est Jacques Coeur. Il faut tout oublier de ce que l’on sait sur le Moyen Âge et plonger dans la fraîcheur de ce livre. Il a la puissance d’un roman picaresque, la précision d’une biographie et le charme mélancolique des confessions.

J’ai beaucoup aimé découvrir dans ce livre la grande Histoire, derrière la renommée de Jacques Coeur… La guerre de Cent Ans, Agnès Sorel, Charles VII, des notions qui étaient floues, et qui se sont un peu éclairées à la lumière de ce livre… D’ailleurs, le petit reproche que je ferai, c’est que l’auteur n’explique pas suffisamment le contexte historique, les causes de la guerre entre les Français et les Anglais, la position des Bourguignons, la Guyenne : ça manque de repères. J’avoue que voir l’émission Des Racines et des Ailes de France 3 de la semaine dernière sur Jacques Coeur (encore une coïncidence…) m’a beaucoup aidé pour avoir une vue d’ensemble !

Jean-Christophe Rufin, sur des bases historiques, a tissé un magnifique portrait de la vie de Jacques Coeur, en comblant les moments inconnus de sa vie par des suppositions, mais qui donnent corps à ce grand personnage.

Pour la petite anecdote, j’avais très envie de lire ce livre car dans ma région natale, il y a des mines Jacques Coeur… et je voulais en savoir un peu plus… Espoir déçu, les mines d’argent des Monts du Lyonnais sont évoquée sur 2 lignes et demi seulement !

 
7

Carte d’anniversaire pour Huguette

Posté par Patricia le 29 oct 2014 dans Cartes

Pour l’anniversaire de Belle-Maman début octobre, voici le petit cadeau que je lui ai envoyé, avec quelques jours de retard !

Une carte, dans des tons écru et parme… faite à partir d’un sketch de Freshly Made Sketches proposé sur le forum Little Scrap.

C’est une des premières ficelles que je me hasarde à tournicoter sous mes embellissements… j’y ai passé du temps, mais j’aime bien le rendu !

Au dos, ma signature, bien sûr !

Et pour accompagner la carte, un petit ballotin rempli d’étoiles de badiane, pour en faire des infusions : j’ai testé cette tisane dans un restaurant, et j’ai beaucoup aimé ce côté très naturel de faire infuser directement 2 ou 3 étoiles dans la tasse !

Zoom sur l’étiquette…

Et une vue d’ensemble du cadeau…

 
3

Dans notre album photo # 17

Posté par Patricia le 25 oct 2014 dans Album photo, Lecture

Lecture au cœur de la famille ;-)

 
3

Un monde sans fin

Posté par Patricia le 22 oct 2014 dans Lecture

J’ai dévoré ce roman pendant les vacances (j’avoue que le temps pourri du mois d’août a été favorable à la lecture ;-) ) et j’ai adoré… J’avais lu le premier tome Les piliers de la terre l’année dernière et là, j’ai enchaîné sur le deuxième volume…

Un monde sans fin – Ken Follet :
1327. Quatre enfants sont les témoins d’une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d’enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont la teneur pourrait mettre en danger la couronne d’Angleterre. Ce jour lie à jamais leurs sorts… L’architecte de génie, la voleuse éprise de liberté, la femme idéaliste, le guerrier dévoré par l’ambition : mû par la foi, l’amour et la haine, le goût du pouvoir ou la soif de vengeance, chacun d’eux se bat pour accomplir sa destinée dans un monde en pleine mutation – secoué par les guerres, terrassé par les famines, et ravagé par la Peste noire. Avec Un monde sans fin, Ken Follett nous offre une nouvelle fresque historique aussi séduisante et captivante que Les Piliers de la Terre, cette superbe épopée romanesque qui avait pour cadre l’Angleterre du XIIe siècle.

Un roman passionnant, avec Merthin, le descendant de Tom le Batisseur et constructeur lui aussi, Carris, passionnée par la médecine, et les autres personnages qui gravitent autour des héros. Je me suis laissée emporter par l’histoire (et l’Histoire également) qui se déroule pendant la guerre de Cent Ans, une période que je connais peu.  J’ai également beaucoup aimé l’approche expérimentale de la médecine de Carris, et le début des règles d’hygiène… Bef, un roman comme je les aime et que je vous conseille (par contre, c’est un pavé ! prévoyez un peu de temps libre devant vous ;-) )

 
4

Carte d’anniversaire pour Aurélie

Posté par Patricia le 20 oct 2014 dans Cartes

La semaine dernière, c’était l’anniversaire de ma collègue Aurélie… voici la carte que je lui ai fait et qui a été signée par tous les collègues :

Une carte aux couleurs douces, avec des touches de rouge pour donner du pep’s, le tout inspiré d’une carte de Christine B.

Zoom…

Au dos, ma petite signature…

J’ai accompagné la carte d’un petit bloc-note, avec les mêmes ingrédients…

.

Pour terminer, une vue d’ensemble…

 
4

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part

Posté par Patricia le 14 oct 2014 dans Lecture

Le titre me faisait envie depuis longtemps, mais je n’avais jamais eu l’occasion de lire ce recueil de nouvelles d’Anna Gavalda… Et grâce à Angélique et au jeu de la chaîne de livres, j’ai pu le lire…

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part – Anna Gavalda :

Les personnages de ces douze nouvelles sont pleins d’espoirs futiles, ou de désespoir grave. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoi qu’il leur arrive, ils n’ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement humains. On les croise tous les jours sans leur prêter attention, sans se rendre compte de la charge d’émotion qu’ils transportent et que révèle tout à coup la plume si juste d’Anna Gavalda. En pointant sur eux ce projecteur, elle éclaire par ricochet nos propres existences.

Je n’aime pas dire ça d’un livre, mais je n’ai pas aimé ce recueil de nouvelles… Déjà, le format est trop court et me laisse sur ma faim, j’aime les gros romans où on s’attache aux personnages et où on se plonge dans l’histoire… Et puis j’ai trouvé les nouvelles dans l’ensemble très tristes, très sombres, même si elles sont très réalistes… Moi qui étais dans une période un peu difficile, ça n’a pas aidé à voir la vie en rose ;-) !
Finalement, je crois que je n’aime de Anna Gavalda que son roman « Ensemble, c’est tout »… (je n’avais pas aimé non plus « La Consolante ») !

J’ai encore plein de livres à vous raconter (tous ceux de cet été), je vous en parle dans les prochaines semaines !

Il y a actuellement 1 visiteurs connectes sur le site ! --- Compteur de visite: 250350

Copyright © 2020 Le petit monde de *Patricia All rights reserved. Theme by Laptop Geek.