4

Carte « Joyeux anniversaire » et son marque-page assorti

Posté par Patricia le 18 oct 2016 dans Cartes

Voici une carte d’anniversaire fleurie envoyée (et reçue !) depuis déjà quelques semaines…

Le ruban est en tissu autocollant…

… et voici son marque-page assorti ! Ca faisait un moment que je n’en avais pas fait, c’est toujours un plaisir à réaliser !

Et pour terminer, une photo de l’ensemble :

A bientôt pour la suite… (probablement une nouvelle carte !)

 
7

Lectures côté écolo

Posté par Patricia le 12 oct 2016 dans Bio, écolo, zéro déchet, Lecture

Depuis quelques mois, je suis entrée dans une démarche de réduction des déchets pour une vie plus saine, plus naturelle et plus écolo. Après les lingettes démaquillantes (ici), le déo maison (je vous en parle bientôt), le shampoing sec (en cours de test), je cherche à passer au vrac, le plus possible (mais ce n’est pas évident à mettre en oeuvre !). Du coup, je me documente sur le sujet : blogs, internet mais aussi lecture, le rayon de notre médiathèque étant bien fourni !

J’ai commencé par le livre de la « papesse du zéro déchet », comme elle est surnommée :

Afficher l'image d'origine

Bea Johnson –  Zéro déchet :

Bea Johnson nous explique comment elle et sa famille ont maintenu leur style de vie tout en ne produisant quasiment aucun déchet. Ils ont réduit leurs dépenses annuelles de 40 %, et n’ont jamais été en aussi bonne santé, à la fois physiquement et émotionnellement.
Elle nous donne des centaines de trucs faciles pour une vie respectueuse de l’environnement qui, même pour les plus occupés d’entre nous, sont simples à appliquer.
Sa devise (et seulement dans cet ordre) : « refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter »
Plus d’une centaine d’outils et astuces :
Pourquoi mettre une brique dans le réservoir d’eau des toilettes ? Comment faire son mascara, sa laque ou son dentifrice ? Comment fabriquer sa propre moutarde, emballer le déjeuner des enfants sans utiliser de plastique, avoir une alimentation saine et sans gâchis, créer ses produits d’entretien et éviter tous les toxiques, refuser les pubs intempestives dans la boîte aux lettres, faire son papier recyclé ou son compost ?

J’ai beaucoup aimé son livre, qui se lit très facilement. C’est sûr aussi qu’elle partait de très loin, la vie américaine comme on la voit dans les films et les déchets de toutes parts… Du coup, j’ai trouvé que beaucoup de ses conseils et astuces étaient assez « basiques », je les pratique naturellement depuis longtemps (avoir toujours un petit sac dans son sac à main, faire ses pâtes brisées et ses gâteaux…). Et certains conseils sont un peu extrêmes, j’avoue ne pas être tentée du tout par faire un mascara maison (d’ailleurs, je n’en mets presque jamais !). Néanmoins, un livre indispensable à lire, ne serait-ce que pour se faire sa propre opinion !

 

Afficher l'image d'origine

Emmanuel Druon – Ecolonomie :

« Il est plus économique de produire de façon écologique ». C’est à partir de cette affirmation, à contre-courant de la pensée traditionnelle, qu’Emmanuel Druon, entrepreneur près de Lille, a transformé, avec ses 122 collègues, l’entreprise Pocheco depuis dix-sept ans. Alors que la plupart des entreprises sont encouragées à rechercher la rentabilité à n’importe quel prix, Emmanuel et son équipe font le pari que prendre soin de la planète et des êtres humains assurera une véritable pérennité à leur projet.
Car comme il le dit : « Nous, Occidentaux, avons épuisé la lithosphère et ses ressources fossiles, fissibles, minières et halieutiques. Les gens aussi sont épuisés. On peut encore produire et entreprendre mais sans détruire ». Autonomie en eau et en chauffage, panneaux photovoltaïques, recyclage, reboisement, toit végétalisé, phytoépuration, isolation, suppression des produits chimiques et polluants, une stratégie globale est mise en place pour progressivement limiter au maximum l’impact de l’industrie sur la biosphère.
Et les résultats financiers sont là. Alors que Pocheco a investi 10 millions d’euros ces quinze dernières années pour réduire son empreinte écologique, elle a, dans le même temps, réalisé 15 millions d’économies. Cet ouvrage est le récit haut en couleur de cette aventure depuis son commencement en 1997 jusqu’à aujourd’hui. Avec conviction, humour et précision, l’auteur nous montre à quel point cette stratégie est non seulement efficace mais indispensable si nous voulons continuer à développer des activités économiques et industrielles dans le futur.

J’ai découvert Emmanuel Druon dans le film « Demain« , et lorsque j’ai vu son livre dans les rayons de la médiathèque, je l’ai vite attrapé ! J’ai vraiment aimé la démarche de cet entrepreneur, qui démontre « dans la vraie vie économique » qu’il est possible d’agir pour un monde éco-responsable. Chacune de ses actions est étudiée sous tous les angles pour choisir la plus saine possible pour l’environnement, mais aussi pour ses salariés, le tout au coeur de projets en équipe. Le tout étayé par des analyses chiffrées des gains d’émissions  de gaz à effet de serre, d’eau préservée, de chauffage réutilisé… Un livre passionnant et inspirant !

No Impact Man

 

Colin Beavan – No Impact Man :

Comme nous tous, Colin Beavan en a marre d’assister, impuissant, au réchauffement climatique, à la déforestation et aux gaspillages en tous genres… Il refuse d’être partie prenante dans la fonte des glaces et la disparition des ours polaires. Son défi : vivre un an en réduisant au maximum son empreinte environnementale. Jusque-là, pas de quoi parader, d’autres l’ont fait avant lui. La grande différence c’est que ledit Colin Beavan vit en plein cœur de Manhattan, au 9e étage d’un building. Et qui dit réduction des émissions de carbone dit pas d’ascenseur, de climatiseur, de réfrigérateur, de transport motorisé – entre autres –, et quand on est un jeune père de famille, l’aventure tourne vite au casse-tête. Son premier challenge : convaincre sa femme, quelque peu accro au shopping, de jouer le jeu. Le deuxième : renoncer aux couches en plastique et aux plats à emporter. Passées ces étapes… eh bien, tout reste encore à faire. L’expérience dure un an, le compte à rebours est enclenché !

Encore un livre génial sur – certes une démarche extrême- mais surtout enrichissante et pleine d’enseignements sur les alternatives écologiques à toutes nos habitudes, les plus banales soient-elles. La preuve, c’est le premier qui m’a donné envie d’abandonner les mouchoirs en papier (son argument : on se mouche dans un arbre mort !). J’ai également beaucoup aimé sa démarche de se renseigner sur son environnement pour déterminer ce qu’il pouvait raisonnablement appeler « agriculture locale ».
Et à rester humble sur ses « échecs », comme le café dont il n’a pas réussi à se passer…

Et vous, que lisez-vous sur ce sujet ?


« Il est plus économique de produire de façon écologique ». C’est à partir de cette affirmation, à contre-courant de la pensée traditionnelle, qu’Emmanuel Druon, entrepreneur près de Lille, a transformé, avec ses 122 collègues, l’entreprise Pocheco depuis dix-sept ans. Alors que la plupart des entreprises sont encouragées à rechercher la rentabilité à n’importe quel prix, Emmanuel et son équipe font le pari que prendre soin de la planète et des êtres humains assurera une véritable pérennité à leur projet.
Car comme il le dit : « Nous, Occidentaux, avons épuisé la lithosphère et ses ressources fossiles, fissibles, minières et halieutiques. Les gens aussi sont épuisés. On peut encore produire et entreprendre mais sans détruire ». Autonomie en eau et en chauffage, panneaux photovoltaïques, recyclage, reboisement, toit végétalisé, phytoépuration, isolation, suppression des produits chimiques et polluants, une stratégie globale est mise en place pour progressivement limiter au maximum l’impact de l’industrie sur la biosphère.
Et les résultats financiers sont là. Alors que Pocheco a investi 10 millions d’euros ces quinze dernières années pour réduire son empreinte écologique, elle a, dans le même temps, réalisé 15 millions d’économies. Cet ouvrage est le récit haut en couleur de cette aventure depuis son commencement en 1997 jusqu’à aujourd’hui. Avec conviction, humour et précision, l’auteur nous montre à quel point cette stratégie est non seulement efficace mais indispensable si nous voulons continuer à développer des activités économiques et industrielles dans le futur.

 
5

Tarte normande aux pommes

Posté par Patricia le 8 oct 2016 dans 3- Desserts, Cuisine

J’ai réalisé le week-end dernier une tarte normande aux pommes… Mon idéal, c’est la tarte normande de chez Paul ! J’avoue ne pas avoir retrouvé exactement les mêmes saveurs, mais elle a disparu en moins de 2, c’est un bon signe tout de même…

Ingrédients :

- 1 pâte feuilletée
- 4 pommes
- 70 ml de crème fraiche
- 50 ml de lait
- 70 g de cassonade
- 70 g de poudre d’amande
- 2 oeufs

Préparation :

Préchauffer le four à 180°C.
Dérouler la pâte feuilletée dans un moule à tarte. Eplucher, épépiner les pommes (des Gala pour moi), les couper en 8 et les disposer sur la pâte.

Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients de l’appareil (oeufs, sucre, crème fraîche, lait et amandes en poudre) puis verser sur les pommes.

Enfourner pour une trentaine de minutes (j’avoue, je n’ai pas regardé le temps de cuisson… vous verrez bien !!!) et sortir la tarte lorsqu’elle est dorée à point.

Avec un peu de sucre glace juste avant de servir, elle aurait été encore plus jolie !
Et en parsemant des amandes effilées sur le dessus, elle aurait été encore meilleure !
Conclusion ? je n’ai plus qu’à en refaire une !!!

Et vous, la recette vous tente ?

 
6

Carte « Happy »

Posté par Patricia le 5 oct 2016 dans Cartes

Pour « livrer » la carte de naissance (celle avec le petit moulin), voici la carte que j’ai réalisé :

Je me suis auto-liftée (cette carte)… la beauté du papier faisant tout le travail, ou presque !

Zoom sur ce petit tampon « Happy » que j’aime trop !

A bientôt pour un autre article ?

 
5

Happy Sunday Evening # 39

Pour le HSE de ce soir, une photo prise à notre retour de la brocante aux jouets du coin…

2 voitures télécommandées (il va falloir investir dans les piles rechargeables !), des cartes Pokémon pour Yann, des rollers pour Katia (à 2€, une vraie bonne affaire !), un jeu « Qui est-ce », une BD Tom-Tom et Nana et un jeu de construction en sphères et bâtonnets aimantés (style Geomag – j’avoue que je ne connaissais pas ce jeu mais je l’ai trouvé génial !)

Et en cadeau, leurs bouilles ravies ;)

Bonne semaine à toutes et à tous !

PS : Bravo à Pimprenelle qui a posté le 4100ème commentaire et qui recevra bientôt une petite carte dans sa boite aux lettres !

Il y a actuellement 1 visiteurs connectes sur le site ! --- Compteur de visite: 250350

Copyright © 2020 Le petit monde de *Patricia All rights reserved. Theme by Laptop Geek.