4

Idées de lectures

Posté par Patricia le 2 avr 2020 dans Lecture

J’avais préparé cet article au mois de novembre et puis le temps a filé et je ne l’ai pas publié… Mais comme les livres ne se périment pas et que l’évasion par la lecture est une bonne astuce en ces temps de confinement, je l’ai terminé et je le partage avec vous ;)

 

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie – Virginie Grimaldi ♥♥♥♥♥


«  Je veux qu’on divorce. »
Il aura suffi de cinq mots pour que l’univers de Pauline bascule.
Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s’écouler en attendant que la douleur s’estompe. Jusqu’au moment où elle décide de reprendre sa vie en main.
Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer.
Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis.

Une de mes collègues me l’avait conseillé, je l’avais acheté puis un peu « oublié » en bas de mes piles de livres à lire (oui, j’ai « des piles » de livres à lire). Lorsqu’il est ressorti du fond, je l’ai enfin ouvert et je me suis laissée emporter par l’histoire de Pauline, sa séparation avec son mari, ses souvenirs, sa famille et ce qu’on commence à deviner en filigrane… L’écriture est prenante, avec des touches d’humour dans une histoire triste… J’ai aussi apprécié le clin d’oeil au précédent livre de Virginie Grimaldi « Tu comprendras quand tu seras plus grande » (que j’ai bien aimé aussi).  Je viens même de réserver le dernier « Il est grand temps de rallumer les étoiles » à la médiathèque !

Citation : « Ce n’est pas parce que ça ne finit pas comme on le veut que ça finit mal. »


Petits secrets grands mensonges – Liane Moriarty ♥♥♥♥

Meurtre ou tragique accident ? À la fête de l’école, quelqu’un a trouvé la mort. Mais qui est vraiment responsable du drame ?

Trois femmes à la croisée des chemins, des ex-maris et leurs nouvelles épouses, des familles recomposées (ou décomposées), qui cachent tous ces redoutables petits mensonges que l’on se raconte à soi-même pour continuer de vivre… Après Le Secret du mari, best-seller international, Liane Moriarty nous plonge une fois encore dans l’univers clos de ces quartiers résidentiels qui dissimulent derrière leurs jolies façades d’inavouables secrets. Avec elle, le sourire n’est jamais loin des larmes.

J’avais beaucoup aimé « Le secret du mari », le premier roman que j’ai lu de Liane Moriarty… je crois que j’ai encore plus aimé celui-ci. Déjà par la manière dont il est écrit : on sait qu’il y a un personnage qui est tué lors de la soirée quizz, mais on commence l’histoire environ 1 an auparavant et à la fin de chaque chapitre, on a des extraits de témoignages des protagonistes qui permettent de comprendre le contexte et qui ajoutent du suspens. Sous ses premiers aspects de « Desperate housewifes » (la vie des parents d’une école maternelle et primaire d’un quartier aisé d’Australie), le livre est beaucoup plus profond et aborde le sujet de la violence conjugale d’une manière sobre qui m’a beaucoup émue…. Un livre à dévorer sans hésitation et qui m’a donné envie de voir la série HBO !

 

Un goût de cannelle et d’espoir ♥♥♥♥

Allemagne, 1944. Elsie Schmidt, seize ans, traverse la guerre à l’abri dans la boulangerie de ses parents et sous la protection d’un officier nazi qui la courtise. Mais lors de la soirée de Noël du Parti, elle échappe de peu à un drame grâce à un petit garçon juif. Seul et sans défense, il demande à Elsie de le cacher. Prendra-t-elle ce risque ?

Soixante ans plus tard, au Texas, près de la frontière mexicaine, la journaliste Reba Adams réalise un reportage sur la boulangerie allemande tenue par Elsie. Peu à peu, les deux femmes apprennent à se connaître et Reba comprend que la vieille dame a beaucoup plus à révéler qu’elle ne veut bien le dire. Une rencontre qui va bouleverser leurs existences.

C’était la première fois que je lisais un livre traitant de la 2ème guerre mondiale vue du côté allemand, par une famille de boulangers ordinaires, embarquée par l’Histoire et le nazisme. Ca m’a permis également de découvrir les Lebensborn, ces maisons nazies servant à la fois de maison close pour les officiers aryens puis de maternité et pouponnière pour les enfants issus de ces rencontres. L’histoire d’Elsie et de sa soeur Hazel est prenante, intense et touchante. En miroir, on découvre aussi l’histoire de Reba et de son conjoint Rikki, américain d’origine mexicaine, qui est devenu garde-frontière et sa prise de conscience sur son métier. Un beau roman que je vous conseille et qui me laissera des souvenirs.

 

La mélancolie du kangourou – Laure Manel ♥♥♥♥♥

Alors qu’il s’apprête à vivre le plus beau moment de sa vie avec la naissance de sa fille, Antoine est confronté au plus horrible des drames : la mort de sa femme durant l’accouchement. Anéanti par la perte de celle qu’il aimait plus que tout, Antoine a du mal à créer du lien avec son bébé jusqu’à ce qu’il embauche Rose, une pétillante jeune femme à l’irrésistible joie de vivre, pour s’occuper du nourrisson.
Parviendra-t-elle à aider Antoine à se révéler comme père et à se reconstruire ?

J’ai vu une affiche de ce livre dans le métro et le titre m’a interpellé… J’ai vu qu’il était disponible dans ma médiathèque et je l’ai réservé. Le début m’a un peu déçu, je l’ai trouvé « nunuche » et assez convenu. Puis au fur et à mesure des chapitres, je me suis laissée prendre par l’histoire de ce papa qui apprend à le devenir, de Rose qui s’affirme et de la petite Lou qui a l’air si mignonne… Au final, un livre sympathique, facile à lire et attachant !

 

A bientôt pour la suite !

 
2

Dernières lectures

Posté par Patricia le 7 oct 2019 dans Lecture

J’ai lu plein de chouettes livres depuis cet été, en voici quelques uns !

La Tresse – Laetitia Colombani ♥♥♥♥

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman : on met longtemps à comprendre le lien entre ces 3 femmes, mais on s’attache à elles en suivant leurs 3 histoires, leur courage et leur énergie à se battre contre leur destin tout tracé. Elles sont touchantes dans leur détermination… C’est un bel hommage aux femmes, à leur courage, à leur espoir et à leur force.

 

Le livre de la croix – Glenn Cooper ♥♥♥♥

 

Cal Donovan, professeur de religion et d’archéologie à Harvard, est convoqué en Italie par le Vatican pour y rencontrer un jeune prêtre portant les stigmates de la crucifixion. Quand ce dernier est enlevé par une mystérieuse organisation, Donovan fait équipe avec la soeur de la victime pour retrouver sa trace et empêcher le déclenchement d’une catastrophe apocalyptique.


Je n’avais jamais encore lu de roman sur les stigmates de la crucifixion, ce qui m’a permis de découvrir quelques notions sur le sujet (j’ai même creusé un peu le sujet sur Internet), dans un roman très prenant et plein de suspens. Bien écrit, l’auteur nous entraîne en Italie, mais aussi en Amérique du Sud, en Allemagne, en Palestine pour comprendre …

 

La vraie vie – Adeline Dieudonné ♥♥♥♥

C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent.
Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait tout annuler, revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors, en guerrière des temps modernes, elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion, passe entre les coups et conserve l’espoir fou que tout s’arrange un jour.

Ce roman n’est pas très drôle (même pas du tout…), mais il est touchant, prenant et attachant. On ne connait pas le prénom de l’héroïne, mais on pénètre au coeur de sa vie, sa maison, la violence de son quotidien et son envie de transformer sa vie et celle de son petit frère… Le texte est assez laconique, mais il va bien avec l’histoire. J’ai beaucoup aimé et je vous le conseille !

 

La porte dérobée - Christine Kerdellant / Eric Meyer ♥♥♥♥♥

Des pirates informatiques, installés en Estonie, répandent un virus qui infecte, aux quatre coins du globe, tous les ordinateurs reliés à Internet. Ce virus ouvre dans les disques durs une « porte dérobée » (backdoor en anglais) qui permet aux terroristes de contrôler les PC à distance. Centrales nucléaires, banques, compagnies aériennes, laboratoires pharmaceutiques, réseaux d’eau potable, etc. : tous les centres névralgiques des pays occidentaux sont pris en otage. Les « hackers » peuvent, à volonté, faire exploser des usines, empoisonner des villes, détourner des fortunes, créer des faux médicaments. La grande peur du xxie siècle – l’attentat électronique généralisé – se réalise…
Seul Dan Barett, le fondateur de Controlware, l’homme d’affaires le plus puissant de la planète, sait comment refermer cette backdoor qu’il avait lui-même prévue dans ses logiciels à la demande de la CIA. Mais Barett est mort dans un attentat perpétré par les pirates. Son ancienne petite amie, l’Américaine Emma Shannon, accompagnée d’un informaticien et d’un romancier spécialiste de l’Histoire de France, part à la recherche de l’antidote, la clé informatique qui, seule, peut permettre d’éviter le chaos.
Mais où se trouve cette clé ? Dans les souterrains du Château de Versailles, la demeure du Roi Soleil qui fascinait tant le Roi du Logiciel ? Dans le plan original des jardins, dessiné par Le Nôtre en 1662, mais que personne n’a jamais trouvé ? Dans la mystérieuse formule mathématique qu’il y a inscrite et qui prouve l’existence de Dieu ?

De Louis XIV à la Silicon Valley…Une fiction-catastrophe qui paraît aujourd’hui de plus en plus plausible sur les risques liés à Internet et à son éventuelle prise en otage par des pirates informatiques ! Le livre est prenant, l’histoire intéressante malgré quelques longueurs (à la fois dans l’enquête et dans les souvenirs d’Emma). Ca m’a donné envie de retourner visiter les jardins de Versailles sous un angle un peu différent !

 

A bientôt pour la suite !

 

 
2

Il était une lettre

Posté par Patricia le 12 juil 2019 dans Lecture

Ca fait bien longtemps que je n’ai pas parlé lecture ici… Et ce n’est pas faute de matière, car des romans, j’en lis toujours autant… Celui-ci m’a particulièrement touché, c’est pour ça que je vous le présente :

 

Il était une lettre – Kathryn Hughes :

Tina est malheureuse auprès d’un mari trop porté sur la boisson et souvent violent. Le week-end, pour ne pas être à ses côtés, elle se réfugie dans une boutique caritative où elle est vendeuse bénévole. C’est alors que sa vie bascule lorsqu’elle y découvre une lettre dans la poche d’un vieux costume. Cette lettre n’a jamais été ouverte, le timbre n’est pas cacheté et elle date de septembre 1939 : c’est une demande en mariage.

Très émue que la destinataire n’ait jamais reçu cette demande, Tina va mener l’enquête et découvrir l’histoire bouleversante d’un amour impossible… Celui de Chrissie, jeune sage femme de 17 ans qui tombe éperdument amoureuse du jeune séducteur de son quartier, malgré les réticences de son père, un médecin très strict. La guerre finit par exploser et son grand amour est contraint de partir au front, la laissant enceinte, et seule face à ce secret honteux qui va faire exploser sa cellule familiale.

Pendant que Tina poursuit ses recherches, elle découvre qu’elle aussi est enceinte, mais d’un homme qu’elle n’aime plus. Elle décide d’essayer de retrouver à tout prix Chrissie et son enfant, en espérant ainsi redonner du sens à sa vie.

 

J’ai beaucoup aimé ce roman, très beau dans ces 2 histoires parallèles de Tina et de Chrissie qui vont finir par se rejoindre. On se laisse très vite embarquer dans l’histoire et dans les sentiments bien décrits des personnages. Ca m’a aussi permis de découvrir un pan de l’histoire irlandaise dont j’avais vaguement entendu parlé, notamment à la sortie de ce film et qui m’a donné envie de le voir…

A bientôt pour la suite !

 
5

Le premier miracle

Posté par Patricia le 4 nov 2018 dans Lecture

Un peu de lecture ? De retour après une semaine de vacances, je vous parle du livre que j’ai fini hier soir tard…

 

Le premier miracle – Gilles Legardinier :

Karen Holt est agent d’un service de renseignements très particulier. Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus où il en est. Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d’objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d’un amour perdu. Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d’étranges circonstances, elle n’a d’autre choix que de recruter Ben, quitte à l’obliger. Ce qu’ils vont vivre va les bouleverser. Ce qu’ils vont découvrir va les fasciner. Ce qu’ils vont affronter peut facilement les détruire… Avec ce nouveau roman, Gilles Legardinier allie pour la première fois tous les talents qui ont fait de lui un exceptionnel auteur de best-sellers. Aventure, intrigue fascinante et humour nous entraînent aux confins des mystères de la science et de l’Histoire.

Je suis fan des romans de Gilles Legardinier (je vous en ai parlé de 4, mais j’en ai lu plus…) qui sont en général des comédies sympathiques sur des thèmes du quotidien. Ici, l’auteur change de registre et écrit un roman passionnant sur l’alchimie, l’ésotérisme et l’histoire avec un grand H ! J’ai été emportée par les aventures de Ben et Karen, à la recherche du coupable qui s’approprie des objets d’art très particuliers, en lien avec l’or et l’alchimie, mais toujours avec l’humour qui caractérise l’écriture de Legardinier ! Et j’ai appris des choses incroyables sur certains sites en Egypte, au Japon et en Angleterre, un roman bien documenté !  Je vous le recommande chaudement… Mon homme l’a d’ailleurs attaqué dès ce matin ;)

A bientôt pour la suite !

 

 
2

L’anneau de Claddagh

Posté par Patricia le 31 mai 2018 dans Lecture

Ca fait tellement longtemps que je ne vous ai pas parlé de mes lectures… J’aime bien les partager, ne serait-ce que pour les reparcourir quelque temps plus tard et me souvenir des romans que j’ai lu et qui m’ont marqués !

Voici la série de 3 tomes que je viens de terminer  : L’anneau de Claddagh…. J’ai peu de temps en ce moment, mais un des moments qu’on ne louperait pour rien au monde, c’est notre sortie du mercredi soir à la médiathèque. Je récupère Yann et Katia au centre de loisirs et on file à la médiathèque pour faire le plein de livres ! J’évite de monter à l’étage (rayons adultes) où je succombe systématiquement à 3 ou 4 bouquins que je rêve de lire (surtout quand ma pile « à lire » est déjà bien haute), alors je me promène au rayon enfants pour chercher des livres qui pourraient plaire aux enfants. Et l’autre jour, je suis tombée sur cette série qui m’a tout de suite inspiré (mais pour moi ;) ) :

L’anneau de Claddagh – Béatrice Nicodème

Irlande, comté de Galway, 1846. Keira est la fille d’une cuisinière irlandaise, Arthur le fils d’un grand propriétaire anglais. Ils ne devraient pas se rencontrer, et encore moins s’aimer. Mais le destin les réunit et menace de les séparer. Sur quel avenir commun peuvent-ils compter ? Dans un pays ravagé par la famine, Keira peut s’estimer heureuse d’être employée dans une maison où l’on ne manque de rien. Et l’âme de sa grand-mère veille sur elle grâce à un anneau à la puissance mystérieuse. Saura-t-il la guider parmi les drames qui s’apprêtent à bouleverser son existence ?

C’est exactement le genre de roman que j’aime, historique avec  un peu d’aventure… le tout dans une écriture fluide et agréable (l’avantage des romans Ados) ! J’ai dévoré les 3 tomes très vite. L’histoire est vraiment prenante, pas du tout « fleur bleue » et elle rappelle les moments difficiles de l’Irlande pendant la grande famine. Le premier tome se passe en Irlande, le deuxième raconte la traversée vers l’Amérique et le troisième l’arrivée au Nouveau Monde et la misère, toujours présente pour les immigrés.

Si vous avez l’occasion de découvrir ces romans, n’hésitez pas !

A bientôt pour la suite (une carte peut-être ?)

 

 

 
3

Là où rêvent les étoiles

Posté par Patricia le 28 avr 2017 dans Lecture

J’ai fini depuis quelques jours ce très beau livre qui raconte une petite partie de la vie de Gustave Eiffel…

Résultat de recherche d'images pour "là où rêvent les étoiles"

Là où rêvent les étoiles – Eric Marchal :

Au XIXe siècle, il y eut une nouvelle génération de bâtisseurs de cathédrales. Ils travaillaient l’acier, le fer et le cuivre aussi bien que la pierre, partaient à l’assaut du ciel comme on ne l’avait jamais rêvé avant eux. Leur magie s’appelait  » ingénierie « , et leurs réalisations prenaient la forme de ponts et viaducs impossibles, d’usines, de gares, de charpentes aux dimensions prodigieuses, de statues et de tours métalliques géantes. Ces hommes vénéraient tous le même Dieu, et le nommaient Progrès. C’est à eux qu’Éric Marchal rend aujourd’hui hommage dans cette époustouflante histoire de famille, d’amitié et de génie humain.
Juin 1863. Dans l’immensité désertique de la plaine d’Andalousie, deux hommes aux tempéraments opposés mais unis par la passion du progrès vont se rencontrer. L’un, Clément Delhorme, pionnier des vols d’altitude en ballon, est à l’origine des premiers modèles de prévision météorologique. L’autre, Gustave Eiffel, jeune ingénieur ambitieux, qui vient de se marier, rêve de s’établir à son compte comme constructeur. À partir de ce jour, les deux génies vont lier leurs destins et leurs rêves de records.
Delhorme intègre le monde dans une immense équation dont il tente de résoudre toutes les inconnues pendant qu’Alicia, sa femme, s’occupe de la rénovation des palais à l’abandon de l’Alhambra. La naissance de leurs trois enfants aux caractères si différents façonnera la destinée de cette famille singulière, pendant qu’Eiffel forgera la sienne comme un mythe, du pont Maria Pia à la tour qui portera son nom, ainsi qu’à la statue de la Liberté.
Entre Paris et Grenade se déploient les destins croisés de ces deux familles qui vont connaître l’enchantement du progrès, dans un tourbillon de découvertes et d’inventions qui ont fait de cette période le socle de notre modernité, où les seules limites étaient celles de l’imagination.

J’ai beaucoup aimé ce livre qui parle de Gustave Eiffel, de la statue de la Liberté, de la tour Eiffel, mais aussi de l’Alhambra, des voyages en ballon, des débuts de la météorologie…
On s’attache vite à toute cette galerie de personnages (presque un peu trop, j’ai eu un peu de mal au début avec tous les noms), le livre est agréable à lire et nous emmène en voyage au siècle dernier ! Même si la fin est un peu longuette, je vous conseille ce livre !

 

 

Il y a actuellement 1 visiteurs connectes sur le site ! --- Compteur de visite: 250350

Copyright © 2020 Le petit monde de *Patricia All rights reserved. Theme by Laptop Geek.